jeudi 17 novembre 2011

Pourquoi il faut voter —
et pourquoi le Congo sera vainceur

L'occident a échoué. C'est la triste nouvelle. Et c'est la raison pour laquelle nous sommes obligés de prendre les choses en main: maintenant, le 28 novembre. Après 50 ans de comportement enfantil, le Congo doit enfin devenir un acteur majeur. C'est ainsi, qu'il pouura êtres parmis les rares vainceurs de la crise mondiale.

Ne comptons plus sur l'occident, il c'est détruit. La crise financière depuis 2008 à son origine aux Lisangá ya Ameríka (États Unis d'Amérique) qui c'est surendétté. Le dollar américain a perdu un tier de sa valeur depuis. Mais Erópa, c'est encore pire: Une petite île au milieu de l'océan, Islandi, a – en 3 ou 4 ans seulement – accumulé autant de dettes qu'ils ont une centaine d'années a rembourser. Irlandí, Ingɛlɛ́tɛlɛ, Falansia, Espania et oui, aussi Bɛ́ljika sont au bord de la faillite. Italya encore pire après la mort de son allié Kadhaffi qui a financé les caprices de leur ancien premier-ministre.

Il y a encore un autre pays en Europe, Gresi, appelé «mamá ya demokrasi». Au lieu de travailler, bagresi préfèrent de faire la faite. La retraite est à 55 ans au lieu de 67 comme dans le reste de l'Europe. Toute cela est financé par des crédits énormes que leur gouvernement a emprunté – mais pas remboursé. En plus, le morale de payer les impôts est à la zaïroise: Ils ne déclarent que 30% de leur salaire et des impôts, ils payent plutôt 10% à l'inspécteur que 100% à l'état. Depuis le début 2011, ce pays est en faillite.

Sauf, car ils ont la monnaie commune avec les autres pays de l'Europe, ceux-ci sont obligé de rembourser les détes des Grecs pour sauver leur monnaie est leur propre économie. Depuis le début de l'année Falansia a payé autant qu'elle tremble maintenant, elle aussi. Et Alémani, le coffre fort avec l'économie la plus stable de l'Europe, a versé jusqu'à ce jour plus de 700 000 000 000 000 Fc (sept cent billions de francs). Maintenant, Alémani est au bout. Elle n'arrive plus a entretenir sa popre infrastucture. Les autoroutes allemands sont trouées de nids de poule; la police est obligé de limiter la vitesse des véhicules pour éviter des accidents. Selon notre correspnondant en province de Rhénanie, les routes sont pire que le boulevard Lumumba à Kinshasa. Et ceci au pays le plus stable de l'Union Européenne!

Où va le monde? C'est la question que se posent les spécialistes partout au monde. Ameríka foutu, Erópa en faillite, Sína progresse encore, mais au prix de détruire forêts, rivières et empoisoner air et eau. Qui reste pour sauver le monde? Certes, il y a un développement promettant aux Indes. De même Brazil et Shili. Et aussi en Afrique, au Ghana, Botswana et pas loin d'ici au Rwanda – au moins du point de vu économique. Donc, quelle conclusion pour le 28 novembre?

Nous avons diminué la production agricole de 80% à cause de manque d'infrastructure et accès au marché. Le Congo à le cuivre, l'urnaium, le coltan et de l'or. Avec un nouveau Congo, un Congo qui prend les choses en main et le fait de la manière sérieuse, ce Kongó sika sera parmis les rares pays vainceurs. Ce nouveau Congo, c'est notre Congo; car un pays, ce sont ses habitants, mamá léctrice, papa lécteur. Pour être parmis les vainceurs, nous avons besoin d'un changement politique, c'est clair. Pas de solution militaire, mais un développement durable et le contrôle de l’exportation des minéraux congolais. Ceci ne va qu'au dialogue avec la population locale, donc avec une décentralisation forcée et un pays fédéraliste. Les spécialistes parlent de Élefalkan ou d'Éléfalkanisation. Voici les raisons pourquoi il faut voter. Et pourquoi il ne faut pas voter pour le président sortant des zéro chantiers dans le Uele.

Commentaire par Esperence Monoko Polele


Pour recevoir Itimbiri ya Sika par e-Mail ou par flux RSS, inscrivez-vous simplement surnotre site internet
. Ce service est gratuit. Sika Sika SPRL, Aketi (BU).
Faites circuler ce journal auprès de vos amis et de vos proches. Le droit à l'information est fondamentale.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Commentaires en français et en lingála sont acceptés. Il doivent être signé. Avant la publication, ils sont lus par la rédaction.