jeudi 12 juillet 2012

Le traitre de Kinshasa délivre le Uele aux terroristes

«Yozefu Kabila azalí
ndeko nangáí.»
Ce Monsieur Kabila qui s'est déclaré président à Kinshasa pour un troisième tour inconstitutionel joue un sale jeux. Les pions, ce sont nous, le gens du Uele et du Kivu. Au lieu de faire le moindre travail - ou au moin de laisser le peuple tranquille, se sadiste se plaise de déranger les habitants des villages en envoyant (et retirant) ses troupes de violeurs et de meutriers, soit-disant pour nous protéger.

Oui, c'est vrai, en nous violant et en nous tuant par des rebelles renommé armée gouvernementale, il nous epargne d'être tué par les terroristes. Encore plus, en nous tuants par ses rebelles-devenus-soldats, il nous epargne d'être tué par des rebelles-réstés-rebelles. Jabólo na Lifelo lui sera reconaissant à toujours. Les mamans et les papas d'Aketi, de Niangara ou de Dungulu par contre préfèrent d' être violés ou tués ni par les uns, ni par les autres. 

Il y a une grande puissance, un pays démocratique est important, qui souvent prend le rôle de policier du monde: Lisanga ya Ameríka. Ils sont loin, très loin, mais l'année passée, eux, ils ne pouvait plus fermer les yeux devant tant de négligence, tant de terreur par les forces de Kinshasa. D'un côté, leur ancien président, M. Jimmy Carter est venu avec des témoins pour assister aux élections. Son vérdict était clair et soutenait celui de l'Église catholique: les résultats sont falsifiés, faux, nul. Le président autoproclamé Kabila rigolait.

D'autre côté, ce sont les forces armées américains qui sont arrivé l'année passée déjà dans notre région. Oui, encore des hommes armées, mais pour une fois ou pour la seul fois, vraiment des gens de bonne volonté pour chasser les terroristes et protéger la population rurale de la LRA. Êtant engagé déjà dans d'autres zones de crise, les américains n'ont envoyé que des officiers pour guider les soldats congolais sur le chemin, pour qu'ils font pour une fois leur travail comme il faut.

D'abord Kinshasa négliga cela. Seulement après de la pression politique importante, M. Kabila c'est contenté d'envoyer quelques hommes FARDC au Nord. Après ces difficultés de démarage, la collaboration et la chasse aux terroristes c'est bien développé. Pas de miracles, mais quand-même. Mais après quelques semaines déjà, ces jours, les soldats congolais sont retirés et envoyé au Kivu. Certes, au Kivu aussi, il y a des problèmes, mais rien de neuf - sauf que le CDNP c'est renommé en M23. Un simple changement du nom des rebelles kivuiens et le «père de la nation» laisse les deux provinces du Uele à la délivrence des terroristes de la LRA.

Une fois de plus, mwána ya tatá montre sont vrai vissage et les claqueurs corrompu de l'UMP lui félicitent pour la sagesse de sa politique bien réfléchi. Si le Chemins de fer des Uele serait encore en service, je lui offrirai un billet Lifolo simple course comme cadeau; ce coquin sait très bien, pourquoi il laisse les infrastructures se délabrer.  

Commentaire par Dieudonné Lolémo Pilipíli




Faites circuler ce journal auprès de vos amis et de vos proches. Le droit à l'information est fondamentale.

Pour recevoir Itimbiri ya Sika par e-Mail ou par flux RSS, inscrivez-vous simplement sur notre site internet. Ce service est gratuit. Sika Sika SPRL, Aketi (BU).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Commentaires en français et en lingála sont acceptés. Il doivent être signé. Avant la publication, ils sont lus par la rédaction.